Un printemps planétaire

Ce printemps 2012 est très riche en planètes avec de belles configurations qui se reproduisent régulièrement. Les observations peuvent bien sûr être réalisées au télescope, à la lunette astronomique, aux jumelles (à condition de disposer d’un support stable ou de tenir ses jumelles en posant ses coudes sur une surface plane) ou même à l’oeil nu !

Depuis quelques mois déjà, à l’ouest au coucher du Soleil, Vénus et Jupiter (ci-dessus photographiées depuis la coupole de la Table Equatoriale à Meudon) se livrent à un magnifique ballet. La plus brillante des 2, Vénus, a atteint son élongation maximale (sa distance maximale par rapport au Soleil) et redescend maintenant vers le Soleil devant lequel elle passera le 6 juin (un évènement à ne pas manquer : vous ne pourrez pas le revoir au cours de votre vie). Jupiter se rapproche légèrement du Soleil. Toutes les 2 reçoivent tous les mois la visite de la Lune et nous offrent de superbes rapprochements (conjonctions). Vénus dévoile sa phase aux jumelles et Jupiter laisse voir ses satellites et ses bandes nuageuses.

Dans la constellation du Lion, qui est plein Sud vers 22h actuellement, un point légèrement orangé se démarque : c’est Mars qui était au plus prêt de la Terre (à l’opposition) le 3 mars. Au passage, petit indice pour repérer les planètes : ce sont des points qui ne scintillent pas ! Avec un petit télescope, vous pouvez commencer à deviner des régions sombres et claires à la surface de Mars et peut-être même une de ses calottes polaires.

Enfin, celle qui va être la reine de tout le printemps se lève actuellement vers 23h sur l’horizon sud-est, située à gauche de l’étoile principale de la constellation de la Vierge (Spica), il s’agit de Saturne, à l’oeil nu guère plus brillante que sa voisine mais non scintillante. Aux jumelles et surtout au télescope, ses magnifiques anneaux se révèlement dans toute leur splendeur : un spectacle à contempler au minimum une fois dans une vie (mais généralement, on récidive !)

Pour plus de renseignements, je vous invite à consulter les excellents podcasts de Ciel&Espace ainsi qu’à télécharger le logiciel gratuit Stellarium qui est très intuitif et fonctionne sous Linux, Mac et Windows.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.