Bilan de l’édition 2013 du Festival d’Astrophysique de Collioure

La 3ème édition du Festival de Collioure s’est achevée le soir du 1er septembre. Nous retiendrons un public fidèle au rendez-vous, beaucoup d’émotions et un succès renouvelé.

Expositions

Cette année, nous avons accueilli l’exposition "Du Soleil à la Terre" de l’Observatoire de Paris, créée en 2007 à l’occasion de l’année héliophysique (physique solaire) internationale ainsi qu’une exposition de télescopes et de matériel utilisé pour le polissage de miroirs jusqu’à une précision de 50nm (1/20ème du diamètre d’un cheveu) du Club d’Astronomie Amateur du Soler, Terre-Univers.

Inauguration des expositions - Crédits image : Mairie de Collioure
Inauguration des expositions de l’Observatoire de Paris et de Terre-Univers en présence de M. Michel Moly, Maire de Collioure et 1er Vice-Président du Conseil Général des Pyrénées-Orientales ainsi que des élus du Conseil Municipal

Nous avons inauguré une nouvelle formule en présentant les expositions dans une salle dédiée et en proposant au public 3 visites guidées par jour (une le matin et 2 l’après-midi), gratuites comme le reste du Festival. Ces visites ont été un succès bien au-delà de nos espérances comme l’illustre la fréquentation des expositions en forte hausse. Pour cette édition 2013, nous avons reçu 350 visiteurs sur 7 jours soit une moyenne de 50 visiteurs par jour.

Conférences

Le vendredi, le samedi et le dimanche constituent le temps fort du Festival avec les conférences et les observations.

  • Le vendredi nous avons eu le plaisir d’accueillir Joanne Breitfelder qui effectue sa thèse au Chili à l’Observatoire Européen Austral (ESO) et au Laboratoire d’Etudes Spatiales et d’Instrumentation en Astrophysique (LESIA). Grâce au soutien de la mairie de Collioure, Joanne a pu venir depuis Strasbourg où elle était en vacances pour passer 4 jours à Collioure, nous aider pour le Festival et présenter l’objet de sa thèse : Mesurer l’Univers, ou comment mesure-t-on les distances dans l’Univers quand on est astronome.
Conférence de Joanne Breitfelder "Mesurer l’Univers"
  • Le samedi c’est encore une fois Mélody Sylvestre qui nous a donné envie de voyager en faisant un bilan des nos connaissances sur Mars, en nous parlant de l’avenir avec peut-être en de mire l’exploration humaine de la planète rouge avec sa conférence On a roulé sur Mars. Mélody effectue sa thèse ayant pour objet l’atmosphère de la planète Saturne au sein de 2 laboratoires de la région parisienne : le Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD) et le Laboratoire d’Etudes Spatiales et d’Instrumentation en Astrophysique (LESIA).
Conférence de Mélody Sylvestre "On a roulé sur Mars"
  • Enfin le dimanche, c’est moi-même, Miguel Montargès qui ai conclu le Festival avec ma conférence Observer au Chili : une aventure européenne. Au cours de ma thèse qui s’effectue au Laboratoire d’Etudes Spatiales et d’Instrumentation en Astrophysique (LESIA) et qui concerne l’étude de l’étoile supergéante rouge Bételgeuse dans la constellation d’Orion, je me suis rendu 2 fois au Chili durant l’hiver 2012-2013 à l’Observatoire du Mont Paranal pour observer avec les VLT, les Très Grands Télescopes européens. C’est de cet observatoire et de ces voyages dont j’ai parlé ce soir là avec beaucoup d’émotion.
Conférence de Miguel Montargès "Observer au Chili"

Le public a une nouvelle fois répondu présent lors de ces conférences qui sont suivies d’un moment d’échange entre le conférencier et l’auditoire au cours de questions et discussions.

La fréquentation reste constante avec une moyenne de 80 personnes par soir sur les 3 soirs et un pic comme toujours le samedi à 93 et ce malgré l’ouverture du festival de photojournalisme de Perpignan, Visa pour l’Image.

Observations

Grâce à nos amis du Club d’Astronomie Amateur du Soler (l’association Terre-Univers) nous avons pu vous proposer une nouvelle fois des observations au télescope dans la cour du Centre Culturel de Collioure de 21h30 à 0h. 4 à 6 télescopes se sont ainsi tournés vers les étoiles rendues plus visibles grâce à la mairie de Collioure et à la communauté de Communes des Albères et de la Côte Vermeille qui nous a éteint 4 lampadaires.

La Voie Lactée depuis le Centre Culturel de Collioure

Là aussi on ne peut que constater que le ciel enchante le public, petits et grands. La fréquentation est en forte hausse et chacun a pu prendre le temps de mettre l’oeil derrière l’oculaire pour se laisser charmer par la Nébuleuse de la Lyre, par l’étoile double Albiréo jaune et bleue aussi appelée "La Topaze et le Saphir". Les étoiles du Grand Amas d’Hercule, un amas globulaire, se sont révélées à travers le télescope de 60cm entièrement réalisé par William Salies, sans doute le télescope Dobson de 60cm de diamètre le plus léger au monde et de fabrication amateur. Au cours de cette 3ème édition, 100 personnes en moyenne sont venues par soir admirer le ciel catalan !

Merci à tous et à toutes pour votre soutien, votre présence et votre attention au cours de cette semaine consacrée à l’Astrophysique à Collioure. C’est grâce à vous bénévoles et institutions que nous pouvons proposer gratuitement une manifestation de qualité, c’est grâce à vous public que nous avons l’énergie et le bonheur de vous faire partager notre passion.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.